Première séance de cupping thérapie – à quoi faut-il s’attendre ? (8/10)

La cupping thérapie est une méthode de traitement fiable, performante et sans effets secondaires notables. Réalisée dans un cadre accueillant, la séance est souvent propice à la détente et à la relaxation. Une bonne préparation est toutefois requise avant de se rendre chez un praticien.

Bien préparer la première séance

La première séance est souvent plus longue comparée aux autres qui vont suivre. Une bonne préparation est donc indispensable pour s’assurer que tout se déroule correctement. C’est à ce moment que vous allez prendre connaissance de vos pathologies et douleurs avec davantage de précision. La phase de préparation revêt une importance particulière, car le champ d’action de la thérapie présente une dimension psychologique, émotionnelle et spirituelle.

Tout d’abord, vous devez vous libérer de votre nervosité, que ce soit d’ordre psychologique ou physiologique. Selon votre état de santé, vous pouvez opter pour une méthode intense ou plus modérée : respiration profonde, exercices physiques simples, détente et relaxation musculaire.

Attelez-vous à soulager les zones cibles éventuelles avant de vous rendre chez le thérapeute. Il est également bénéfique d’adoucir et d’hydrater votre peau en consommant des fruits et légumes et en buvant du thé vert. Pour indication, le thé à la camomille défatigue avec un effet décongestionnant optimal.

Déroulement de la séance

Lors d’une séance de cupping thérapie, vous devez retirer votre chemise ou vos hauts de vêtements. Ensuite, le thérapeute enflamme un peu de coton pour le placer dans une coupe en verre avec une lèvre ouverte. La bouche de la tasse est immédiatement collée sur la peau pour provoquer une aspiration immédiate.

Soyez tranquille !

Le coton allumé ne sera pas gardé longtemps à l’intérieur de la tasse. Á priori, le patient ne devrait pas subir de brûlure même légère. Le chauffage effectué sur la coupe est modéré. Le patient sentira seulement un verre chaud et rond en contact avec sa peau. Une agréable sensation est ensuite fournie par l’aspiration immédiate de la chair vers l’intérieur de la tasse.

Le nombre de tasses utilisées dépend de la finalité de la thérapie et de l’état du patient. Le thérapeute appliquera plusieurs coupes en verre si la zone cible couvre l’ensemble du dos, le cou et les épaules. La force d’aspiration augmente proportionnellement au nombre de tasses, fournissant une agréable sensation de relaxation.

L’importance des petites tasses

Les petites tasses sont surtout utilisées pour traiter les parties osseuses du corps comme le cou, la nuque, les épaules, etc. Les coupes de modèle réduit intensifient efficacement la force d’aspiration sur les parties difficiles d’accès. Beaucoup de praticiens privilégient des tasses en silicone de petite dimension qui créent un meilleur mouvement de succion – aspiration. Ainsi, le sang se précipite sous la peau, provoquant une ecchymose indolore et l’ouverture des pores.

Outre la thérapie proprement dite, le diagnostic du thérapeute porte également sur l’étendue de la coloration et d’autres changements susceptibles d’apparaître sur la peau. L’utilisation des petites tasses favorise un meilleur apport en oxygène, car le sang circule mieux dans les zones de congestion. Selon la médecine traditionnelle chinoise, la technique engendre une forte concentration de Qi sur la partie affaiblie du corps pour mieux se régénérer.

Enlèvement de la coupe

Le thérapeute retire la tasse au contact de votre peau au bout de 3 à 5 minutes. Aucune douleur n’est ressentie au cours de ce processus. Néanmoins, des marques sont présentes sur les parties traitées laissant penser que le patient a subi une attaque de pieuvre !

Une ecchymose normale d’un cupping thérapie devrait être d’un orange rougeâtre. Les traces disparaissent après 3 jours à 1 semaine suivant la séance.

Ce dernier point à son importance. Il faut en prendre compte si le patient prévoit d’aller à la plage ou à la piscine peu de temps après une séance de massage par ventouses. Les traces sont visibles au loin si vous êtes en maillot de bain.

Par ailleurs, il est conseillé d’informer le thérapeute si vous ressentez de la douleur sur les zones d’application des ventouses. Néanmoins, ceci est relativement rare.

Les tasses hypoallergiques en silicone jouissent d’une grande notoriété auprès des praticiens. Elles ne réduisent pas pour autant les ecchymoses. Normalement, la zone d’application des ventouses n’est pas douloureuse malgré la coloration laide présente en surface.

Acupuncture en complément

Une séance d’acupuncture peut être réalisée en parallèle à la cupping thérapie.

Les 2 techniques sont complémentaires en raison de leurs points de convergence. Pour ce faire, il vous suffit de vous présenter dans un centre de soins spécialisé en médecine traditionnelle chinoise. Des soins complémentaires induisent une stimulation progressive de la vitalité, libérant ainsi les principaux points de blocage énergétique. Les bienfaits de la thérapie combinée sont ressentis dans l’immédiat et objectivable par le patient de 24 à 48 heures.

Bien-être et sensations

Pendant une séance de cupping thérapie, certains patients ressentent un léger picotement sur la peau après l’enlèvement des tasses. Ces sensations peuvent durer plusieurs minutes ou quelques heures après votre sortie du centre de soins.

N’ayez aucune inquiétude, car ces douleurs sont normales à cause des microtraumatismes cutanés.

Les patients souffrant de douleurs musculaires ou de rigidité articulaire sont conviés à participer à plusieurs séances pour espérer obtenir une guérison. Après la première séance, le thérapeute recommande au patient de revenir après la disparition des ecchymoses. Un patient peut bénéficier de 2 séances en une semaine en fonction de son état de forme.

Toutefois, il est déconseillé de se soumettre à 3 séances de massage par ventouses en une semaine.

Non seulement une telle pratique compromet l’efficacité de la technique, elle peut aussi mettre en danger l’intégrité physique du patient. Il vaut mieux rester prudent et éviter de fréquenter une clinique proposant une formule de soins avec une telle intensité.

Après chaque séance, il est conseillé de boire beaucoup d’eau pour booster les bienfaits de la thérapie et éliminer les toxines accumulées dans les différents organes. Boire 8 verres d’eau fraiche par jours tout au long du traitement aide le patient à retrouver de la vitalité.

La médecine traditionnelle chinoise véhicule une croyance selon quoi une pathologie résulte de radicaux libres et substances nocives emmagasinés dans le corps.

Une séance de cupping thérapie peut parfois intégrer la pratique de certains exercices. La consommation de thé conjuguée à l’adoption d’un nouveau mode de vie aide à retrouver un meilleur bien-être.

A suivre…

 

STOP aux hypnotiques, anxiolytiques !


Effets secondaires mortels... Découvrez la vidéo choc !


Cliquez ici pour en savoir plus

Cliquez ici pour laisser un commentaire

risus. id, sit amet, felis Aliquam massa consequat. dictum Aenean venenatis,